Vous êtes ici : Sommaire > Projets > Spectacle Kamishibaï, demandez le programme !
Par : bourgetel
Publié : 29 février 2016

Spectacle Kamishibaï, demandez le programme !


Ce matin, le 26 février 2016, les élèves de 6ème5, 6ème6, Ulis et SEGPA sont allés voir le spectacle « kamishibaï » installé en salle d’activités. Ce spectacle a été présenté par la troupe Oh ! Z’ARTS Etc, composée de Cédric, musicien, Laëtitia, conteuse, Tony, éclairagiste et Xavière à la gestion des spectacles.



Ils nous ont conté quatre histoires Kamishibaï différentes, ce mot japonais voulant simplement dire « théâtre de papier ».
Laëtitia passe des planches d’illustration dans un butaï en bois et en métal et raconte le texte caché au dos des planches pendant que Cédric l’accompagne en musique avec divers instruments : le banjo guitare, l’harmonica, la viole, le derbouta, l’udu (cet instrument étrange en forme de vase), un djembé, une senza ou des chacchas, aussi appelés sabots de chèvres . Tony, lui, travaille dans l’ombre et met la lumière pour rendre les artistes plus beaux.



Nous avons donc écouté le célèbre conte des frères Grimm, Les musiciens de Brême, histoire de vieux animaux qui partent à Brême pour faire de la musique. Nous avons pu remarquer les différentes matières utilisées pour fabriquer la peau des animaux sur les planches.



Puis, nous avons pu écouter la légende allemande : Le joueur de flûte de Hamelin. Alors que la ville de Hamelin était envahie par les rats et que les habitants mouraient de faim, un joueur de flûte vint et se présenta comme un dératiseur. On promit au joueur de flûte une prime de 100 pièces d’or pour débarrasser la ville des rats qui l’infestaient. Mais grâce aux explications de Laëtitia, nous avons vu que quelqu’un ment car le narrateur raconte une histoire mais les images en racontent finalement une autre. C’est une histoire magnifique de jeux d’ombres et de lumière.



L’enfant Fleur, lui, raconte l’histoire d’une femme africaine, qui ne peut pas avoir d’enfants et qui rencontre une sorcière qui l’aidera à devenir mère. A la fin, on comprend que le musicien a tellement bien joué, que les nuages se sont déplacés et qu’il a enfin plu sur le village. Les percussions font de cette histoire, un voyage vers l’Afrique.



Et enfin, l’histoire de Violleta et Rigoletto nous a beaucoup fait rire car la conteuse a pris une jolie voix italienne pour faire parler une petite souris couturière. C’est l’histoire de deux souris qui jouent à cache cache et qui se retrouvent coincées dans une valise. Elles se retrouvent finalement à Venise et rencontrent la souris couturière qui travaille pour un opéra. Mais les souris ne comprennent vraiment pas ce qu’elles font au « Mariage de Figaro » !!


Tous ont beaucoup apprécié ce spectacle dynamique : la voix magique de la conteuse, les sons accompagnant les histoires et les jeux de lumière.
Les élèves de 6ème6, Ulis et SEGPA retrouveront la troupe en juin, pour réaliser leur propre spectacle.